HR

January 16, 2023

Temps de lecture

6

minutes

Comment attirer la génération Z, les jeunes nés après 1995, dans le monde du travail actuel ?

Les RH doivent trouver les moyens de répondre efficacement aux souhaits de cette nouvelle génération.

Pourquoi le recrutement devient plus difficile ?

Depuis plusieurs mois, il est très difficile d’embaucher dans certains secteurs d’activités. Certains métiers sont dits « en tension » car le profil des candidats n’est pas en adéquation avec la demande. Le marché est en pleine mutation, et il est essentiel de mettre en place de nouvelles stratégies de recrutement ! Selon Gilles Satgé, fondateur de Lucca, “s'équiper d’outils, tels que des logiciels au service des ressources humaines, et se baser sur de la data fiable, notamment en matière de People Analytics est la clé du recrutement”.

Les salariés sont dans un marché où le pouvoir est entre leurs mains et ils le savent. C’est pourquoi les entreprises, une fois le salarié embauché, doivent tout faire pour le garder. La question se pose d’autant plus avec l’arrivée de la génération Z qui a des attentes différentes de leurs aînés.

Des nouvelles attentes face à une nouvelle génération

Les entreprises doivent dans un premier temps connaître et comprendre les attentes des nouvelles générations pour pouvoir répondre à ces dernières. 

  1. Changement de climat au travail : Un des critères essentiels pour cette génération Z est la bonne ambiance au travail. En effet, la QVT occupe une place importante dans leur choix. Les jeunes veulent se sentir intégrés dans une équipe, où la collaboration et la cohésion deviennent des atouts majeurs.

  1. Un processus de recrutement simplifié : Les entreprises constatent que les jeunes générations étaient moins fidèles à leur entreprise que les générations précédentes. Étant en position de force face aux employeurs, les salariés peuvent se permettre de changer de poste régulièrement.  Les processus de recrutement doivent être simplifiés et moins longs. Ils sont le reflet de l’entreprise et donnent un premier aperçu au candidat sur sa manière de fonctionner, ce qui peut l’encourager à signer ou non. 

  1. Une flexibilité au travail : Pour être à même d’attirer des talents, il faut savoir personnaliser un maximum l’organisation de travail en fonction de chaque profil. Ainsi se développent le télétravail, l’aménagement personnalisé des horaires ou encore le salaire à la demande. Cet avantage novateur, proposé par Spayr en deux clics, présente un avantage considérable pour les employeurs qui peuvent ainsi offrir à leurs équipes une énorme souplesse sur leur rémunération.. Selon une enquête, ils seraient 68% chez les moins de 35 ans à être favorables au versement de leur salaire toutes les deux semaines. Les enquêtes estiment qu'une meilleure flexibilité dans le versement de salaire permettrait une meilleure gestion de leur budget et éviterait d'être ainsi à découvert à la fin du mois. 

  1. Donner un sens à son travail : Le salarié doit se sentir utile dans les tâches qu’il doit réaliser. 78% des jeunes de 18-24 ans n'accepteraient pas un emploi qui ne présente pas de sens pour eux, selon une étude menée par Yougov en 2021. 

  1. Avoir des responsabilités : La nouvelle génération veut pouvoir donner son avis et avoir l'opportunité de prendre des décisions. Il est essentiel de leur faire sentir qu’ils participent à la croissance de l’entreprise et que leur voix a un réel impact sur les projets de la société.

Pour attirer et fidéliser au maximum la génération Z, les employeurs doivent s'adapter aux attentes des salariés en apportant de la flexibilité dans leur quotidien, en leur offrant un environnement de travail agréable et en étant continuellement ouverte aux changements. 

Et pour ne rien rater de nos actualités, vous pouvez vous abonnez à notre newsletter !