HR

November 24, 2022

Temps de lecture

6

minutes

Comment fidéliser les nouveaux employés ?

Fidéliser les nouveaux salariés est la clé de la réussite des entreprises.

Fidéliser les nouveaux salariés est la clé de la réussite des entreprises : cela permet de retenir les talents et de réduire les départs. La fidélisation des salariés passe avant tout par l'engagement des collaborateurs ainsi que leurs conditions de travail.

Les trois premiers mois de présence dans une entreprise sont ceux durant lesquels les liens entre l’employé et l’entreprise se tissent et se consolident. C’est durant cette période qu’il faut convaincre les nouveaux salariés de rester durablement dans votre organisation. Voici quelques conseils pour y arriver.

Soigner le préboarding

Le Préboarding, c’est la période entre la validation de la candidature du nouveau collaborateur et son premier jour dans l’entreprise. Il s’agit d’une phase souvent stressante pour le nouveau collaborateur.

Il est donc très important pour l’entreprise de donner un maximum de visibilité au nouveau collaborateur pendant cette phase de manière à réduire ainsi le stress qui peut gagner le nouvel arrivant.

Le Préboarding est très primordial pour plusieurs raisons :

  • Découvrir la culture de l’entreprise : l’employeur peut partager des informations sur l’entreprise et ses valeurs à la nouvelle recrue pour lui donner une première image de l’entreprise.
  • Anticiper les tâches administratives : c'est l'occasion de commencer à récolter les informations administratives de la nouvelle recrue avant son arrivée pour gagner du temps et éviter au nouvel arrivant de passer sa première journée dans l’entreprise à gérer les différents éléments administratifs.
  • Commencer à s’imprégner de son métier : le manager de l’équipe peut profiter de cette phase pour commencer à partager quelques informations sur les missions qui attendent le collaborateur afin de lui offrir un maximum de visibilité.
  • Mise en relation avec l’équipe : l’employeur peut commencer à intégrer la nouvelle recrue dans des boucles de mails de présentation avec ses nouveaux collègues par exemple de manière à créer une opportunité d’échange entre les collaborateurs, ou l’inviter pour un déjeuner d’équipe afin qu’il puisse rencontrer ses futurs collaborateurs en amont de son arrivée.

Quels sont les avantages d’un préboarding réussi ?

  • Réduction des chances que la nouvelle recrue décline finalement l’offre : il est important pour l’entreprise de soigner cette période car même si le prospect a donné son accord verbal, il n’a à ce moment pas encore signé de contrat (et peut avoir d’autres opportunités).
  • Une première journée réussie : Le Préboarding permet de gérer en amont différentes tâches afin que la première journée du collaborateur puisse se passer au mieux. Quand il est négligé, le collaborateur doit alors passer sa première journée entre gestion administrative et récupération du matériel, ce qui n’est jamais très agréable...

Quelques pistes pour améliorer son système de préboarding

  • être en contact avec son futur collaborateur durant cette période
  • partager un maximum d’informations pour le rassurer et lui faire sentir que l’équipe est impatiente de son arrivée
  • responsabiliser tous les acteurs de l’onboarding et s’assurer que tout se passe comme prévu

Recueillir le feedback des nouveaux salariés 

Après la première semaine, le premier mois après le premier jour, c’est une bonne idée d'organiser un dialogue pour que vos nouveaux collaborateurs vous fassent part de leur ressenti (points positifs, doutes éventuels, souhaits d’amélioration, …).

3 moyens de collecter le feedback de vos salariés

Recueillir des feedbacks de ses collaborateurs peut prendre différentes formes : auparavant concentré sur un entretien annuel, la collecte du feedback s’appuie maintenant sur des outils numériques et sur de nouvelles pratiques. 

Voici 3 moyens de collecter régulièrement le feedback de vos salariés. 

Les cycles de feedback 360°

Ce type de feedback repose sur les informations données par les collaborateurs sur un de leurs collègues, de manière à évaluer la manière de travailler en groupe de ce dernier.

Le mettre en place permet de recueillir plus de feedback sur le travail d’un collaborateur de la part de ses collègues, supérieurs intermédiaires, subordonnés, ... 

Pour le mettre en place, il suffit de créer un sondage de 3 à 4 questions quantitatives et de le transférer aux personnes sélectionnées pour y répondre. Il peut être intéressant de rajouter une ou deux questions ouvertes. 

Les entretiens GIGs trimestriels 

GIG signifie Growth (croissance) Impact (Impact) Goals (objectifs), ce type d’entretien sert à mesurer l’impact des objectifs de croissance de l’entreprise sur le quotidien de travail de l’employé. C’est généralement un entretien informel organisé une fois par trimestre pour encourager la discussion entre un salarié et son manager.

Voici quelques questions pour préparer cet entretien : 

  • Quel a été l’impact de mon travail à l’échelle de l’entreprise et à l’échelle mon service ?
  • Comment ai-je accompagné ou aidé mes collègues à atteindre leurs propres objectifs ?
  • Quels enjeux de développement personnel au travail ont été atteints ?
  • Quelles sont les ressources nécessaires pour atteindre mes objectifs ?
  • Pour quelles raisons ce projet a-t-il pris du retard ?

Cette forme d’entretien a un impact positif puisqu’il ne s’agit pas de mesurer la performance d’un employé mais de se concentrer sur le bien-être au travail. 

Les sondages sur des aspects spécifiques du fonctionnement de l’entreprise 

Il est souvent utile de remettre en cause le fonctionnement de l’entreprise pour analyser ce qui n’a pas fonctionné et trouver des moyens de ne pas voir les situations se reproduire. De plus, les salariés apprécient d’être sollicités et de pouvoir exprimer leurs avis. 

Les sondages spécifiques peuvent porter sur plusieurs sujets de la vie en entreprise : 

  • La qualité de vie au travail ; 
  • L’équilibre entre la vie personnelle et la vie professionnelle ; 
  • L’engagement des collaborateurs ; 
  • La politique de télétravail ; 
  • La mobilité interne et les perspectives de carrière

Et pour ne rien rater de nos actualités, abonnez-vous à notre newsletter.