HR

November 25, 2022

Temps de lecture

5

minutes

Motiver et engager ses collaborateurs pour éviter le quiet quitting

Le concept du Quiet Quitting (ou démission silencieuse en français) n’est pas nouveau, mais il a gagné en traction ces derniers mois, particulièrement sur les réseaux sociaux. 

Le concept du Quiet Quitting (ou démission silencieuse en français) n’est pas nouveau, mais il a gagné en traction ces derniers mois, particulièrement sur les réseaux sociaux. 

Certains considèrent que le quiet quitting est un moyen de retrouver un équilibre entre vie professionnelle et vie privée et de quitter l'époque des bourreaux de travail : ces employés remplissent toujours leurs fonctions, mais ils ne font pas d'heures supplémentaires et ne font pas de leur travail l'aspect principal de leur vie.

Parlons donc de la démission silencieuse et de la façon dont elle peut ou non affecter votre entreprise.    

Qu’est-ce que le Quiet Quitting ?

Ce terme signifie qu’un employé va travailler suffisamment pour atteindre les objectifs de son poste mais ne va pas passer plus de temps pour se surpasser.

Ce que certains utilisent pour critiquer des employés et les jeunes générations peut révéler un problème plus important pour les employeurs : le faible engagement des employés. Au lieu de reprocher aux employés de “démissionner discrètement”, les employeurs devraient s'interroger sur la cause de ce comportement et sur la manière de l'aborder.   

Cependant, il semble que les départs silencieux ne soient pas aussi répandus qu'il n'y paraît. Selon une étude Ifop, 37% des Français sondés se disent "concernés par le quiet quitting" et 45% des personnes sondées avouent "faire juste ce qu'il faut" et à travailler "uniquement pour leur rémunération". Ces données suggèrent que le bien-être et l'épuisement des employés sont peut-être des problèmes plus importants sur lesquels il faut se concentrer. 

Démission silencieuse, engagement des employés et épuisement professionnel 

Lorsque l'on examine les raisons du Quiet Quitting, on s'aperçoit que l'épuisement professionnel et le stress en sont les causes principales : le Quiet Quitting permet à de nombreux employés de faire face à l'épuisement professionnel et de réduire leur stress.

Selon la même étude, 48% des sondés qui se disent "perdants" dans le ratio investissement-récompense dans leur travail. Cela favorise le développement du désengagement avec une main d'œuvre qui ne consacre pas de temps supplémentaire à son travail mais se concentre plutôt sur son bien-être.  

Comment les entreprises peuvent-elles s'attaquer aux causes du Quiet Quitting ?

Les employeurs devraient réfléchir à la façon dont ils peuvent mieux soutenir leur personnel pour favoriser l’engagement et une meilleure rétention des employés. 

1. Soutenir le bien-être financier des employés pour réduire le stress 

Les employeurs devraient investir davantage dans leurs employés et montrer qu'ils se soucient de leur bien-être au travail. Les entreprises peuvent montrer leur soutien en aidant les employés à améliorer leur contrôle financier grâce à des incitations plus fortes et en récompensant les employés pour leur travail.

À lire aussi : Payer suffisamment ses collaborateurs ne suffit pas 

2. Augmenter l'engagement et la motivation pour lutter contre l'épuisement professionnel 

Aujourd'hui, 65% des salariés français sont stressés par leur situation financière. Selon une enquête de DailyPay, 74 % des utilisateurs ont déclaré que leur stress financier avait diminué après avoir utilisé le paiement à la demande. En outre, 89 % des employés ont déclaré se sentir plus motivés et plus productifs au travail lorsqu'ils avaient accès à leur argent avant le jour de paie. 

3. Investissez dans la culture du lieu de travail 

La création d'une culture axée sur l'employé au sein de votre entreprise est une stratégie précieuse pour garder les employés satisfaits et augmenter la productivité. La création d'une culture de l'employé d'abord peut inclure l'ajout d'avantages tels que la rémunération à la demande et d'autres programmes d'attraction des talents et de rétention des employés pour soutenir davantage les employés. 

Améliorer l'engagement des employés et la satisfaction au travail avec Spayr

Les entreprises qui cherchent à soutenir leurs employés, à accroître leur engagement et à bâtir une culture plus forte envisagent des avantages modernes en matière de rémunération et de fidélisation des employés qui comprennent l'accès au salaire gagné avant la fin du mois. Grâce à la solution de salaire sur demande de Spayr, les employés peuvent plus facilement gérer leurs ressources financières et leurs besoins personnels et éviter les alternatives coûteuses comme le découvert ou les prêts à la consommation.

Selon une étude OpinionWay, 62 % des moins de 35 ans sont favorables au paiement fractionné. Concernant les modalités du paiement, 37 % se satisferaient de deux virements par mois, 27 % préféreraient recevoir leur salaire toutes les semaines, et 19 % d'entre eux iraient même jusqu'à choisir une rémunération à la journée, avec ainsi un paiement quotidien. Spayr permet de répondre à tous ces besoins avec le salaire sur demande. Spayr propose aussi d’autres avantages salariés comme des astuces et des programmes de coaching et d’accompagnement financier.

Demander une démo de Spayr !

Et pour ne rien rater de nos actualités, vous pouvez vous abonnez à notre newsletter !